La musique des sphères

Publié le 10 October 2019

A l’origine, la “musique des sphères” est une expression attribuée à Pythagore; celui-ci supposait que l’univers était régi par des rapports numériques harmonieux.

“Pythagore, peint par Raphaël. Détail de L’École d’Athène (1510-1511). Source: Wikipédia”

Aujourd’hui, cette musique des sphères résonne pour nous de manière sensiblement différente. Elle existe bien, mais ne fait pas référence à des sons ou des rapports numériques.

Cette mélodie est émise par une multitude d’objets célestes sur l’ensemble du spectre électromagnétique. Elle est issue des signaux de l’univers le plus proche comme le plus lointain

Ce spectre couvre les longueurs d’ondes des plus courtes (rayon gamma) aux plus longues (ondes radio). On peut aussi l’appréhender en le projetant dans l’espace des fréquences. Aux ondes courtes correspondent les hautes fréquences et aux ondes longues correspondent les basses fréquences. Ce terme de fréquence utilisé habituellement dans le domaine audio nous est familier.

De par sa conception notre oreille perçoit des fréquences qui vont des plus basses; 20Hz aux plus hautes 20kHz.

Cependant il existe une différence entre les signaux électromagnétiques et les signaux audio. Les premiers se propagent sans support physique alors que les seconds nécessitent un support matériel (fluide ou solide).

La majeure partie de ces signaux électromagnétiques échappent à nos sens limités. L’infime partie qui nous est accessible, l’est sous la forme de de la lumière visible captée par nos yeux ou de chaleur captée par notre peau. Par conséquent une partie du public déficient sensoriel, est privée de cette information.

"Spectre électromagnatique. Source: Wikipédia"

Alors comment rendre perceptible cette “musique” des sphères alors que nos sens sont insuffisants pour en percevoir la totalité; comment faire pour que ces signaux invisibles soient accessibles à tous sans distinction de capacité sensorielle ?

Dans sa grande sagesse la nature nous a doté d’un excellent cerveau qui nous permet de concevoir des moyens pour pallier notre déficience de perception.

Ces dispositifs captent les signaux électromagnétiques et les convertissent au travers de multiples opérations: filtrage; fonctions de transfert; décalages de fréquence;transcriptions en fausses couleurs; traductions en sensations haptiques: relief, température, etc… en bref en signaux perceptibles par des sens plus variés que l’unique vue.

L’espace nous inonde de sa musique. C’est avec l’aide de partenaires scientifiques que Ciel d’Occitanie a l’ambition de la rendre accessible au plus grand nombre.

C’est pourquoi nous, Ciel d’Occitanie, avons pour objectif de porter à votre vue, votre ouïe, votre toucher les splendeurs et les mystères de notre univers. Nous voulons un ciel pour tous.