Le Fonds de Dotation Handicap Solidarité soutient la création de l’Observatoire du Cap de Guzet

Publié le 05 January 2021

Le Conseil d’Administration du Fonds de Dotation Handicap Solidarité a acté en septembre dernier une aide financière de 21 000€ sur 3 ans (2020 ; 2021 ; 2022) à raison de 7 000€/an.

Un soutien inédit pour un projet inédit

Le Conseil d’Administration du Fonds de Dotation Handicap Solidarité a acté en septembre dernier une aide financière de 21 000€ sur 3 ans (2020 ; 2021 ; 2022) à raison de 7 000€/an.

La remise de chèque du Fonds a eu lieu fin décembre 2020.

Un beau cadeau de Noël, remis en présence des membres de l’association Ciel d’Occitanie représentée par son président Jacques CROIZIERS, Jean-Claude BIOTEAU et Eliette KARCHE, et en présence du Fonds de Dotation Handicap Solidarité dont son président est René CORDIER.

L’association Ciel d’Occitanie exprime sa profonde gratitude aux partenaires qui garantissent la réussite du projet : la Communauté des Communes de Couserans Pyrénées et le Fonds de Dotation Handicap Solidarité.

A quoi serviront les fonds ?

Les fonds récoltés auprès du Fonds de Dotation Handicap Solidarité serviront en 2020 à financer les études architecturales et la demande de permis de construire pour les travaux de l’observatoire. Pour l’année 2021 et 2022 ces fonds seront utilisés pour l’acquisition d’équipements et de moyens spécifiques à l’observation pour les personnes handicapées.

Ciel d’Occitanie : passion, partage et solidarité

Créée en 2016 par des astronomes amateurs, l’association Ciel d’Occitanie a pour objectif d’allier passion pour l’astronomie et solidarité avec les publics exclus de l’observation de l’univers. En effet, les membres fondateurs de l’association souhaitent faire découvrir les richesses du ciel étoilé à tous, avec le souci d’inclure les publics en situation de handicap écartés pour cause de déficience visuelle ou de mobilité réduite.

Grâce à Ciel d’Occitanie, l’observation de l’univers pourra être accessible aux non-voyants et aux personnes à mobilité réduite, grâce à un observatoire unique en Europe.

Un message d’espoir pour les jeunes aveugles et malvoyants sur les possibilités d’intégration dans le monde scientifique.